Art’Dent est une école de formation aux métiers de l’Art Dentaire, opérationnelle depuis 2016

Art'Dent : est un établissement privé de formation professionnelle autorisé par l’Etat, et spécialisé dans la prothèse dentaire. Les formateurs de l’école sont tous titulaires de l’autorisation d’enseigner...

La durée de la formation est de 3 ans, elle permet l’obtention du diplôme de prothésiste dentaire spécialisé. Au terme de la formation , les stagiaires ayant obtenu leur diplôme peuvent, soit exercer directement dans un laboratoire, soit investir dans un laboratoire pour leur propre compte. La formation est destinée à acquérir des savoirs approfondis en prothèse dentaire, mais également les connaissances nécessaires à la direction d’un laboratoire de prothèse : gestion, comptabilité, droit, informatique… Le programme pédagogique est composé de cours d’enseignements théoriques et  pratiques, qui se déroulent dans des salles de Travaux Pratiques. Art’Dent propose également des formations spécifiques non diplômantes afin de répondre aux attentes de la profession. A l’issue de ces formations, l’établissement est habilité à délivrer des attestations aux stagiaires concernés. Art’Dent reste fidèle à ses valeurs d’éthique et d’humanisme. Vous trouverez au sein de  notre établissement une équipe à votre écoute, et profondément engagée dans la réussite de vos objectifs scolaires et professionnels.

De la maquette aux finitions : Le prothésiste reçoit du praticien (chirurgien-dentiste, médecin-stomatologue ou orthodontiste) des indications définissant le travail demandé avec les empreintes prises sur le patient...

Il travaille en association étroite avec l’équipe médicale, et peut avoir des contacts directs avec le patient en présence du praticien afin d’affiner le travail sur les prothèses. Celles-ci terminées, le praticien fait les essais de pose. Le prothésiste effectue éventuellement des retouches avant la fixation définitive. Concrètement, il fabrique une maquette en cire de l’appareil à réaliser. Pour les prothèses fixes, il modèle la cire sur les empreintes et façonne la maquette pour reconstituer l’arcade dentaire. Pour les prothèses mobiles, il contrôle les empreintes, analyse le modèle et dispose sur celui-ci des dents préfabriquées, soit en résine, soit en porcelaine, suivant les indications du praticien.
La fabrication proprement dite consiste, pour la prothèse fixe, à placer les réalisations en cire dans un milieu réfractaire, puis à les chauffer à haute température pour éliminer la cire, et la remplacer par des métaux en fusion, injectés sous pression.
Pour les prothèses mobiles, il utilise des matières plastiques malléables qu’il faut polymériser par action combinée de la pression et de la chaleur. Après la fabrication, il reste les finitions : ponçage, meulage et polissage à l’aide de machines et de matériaux abrasifs, et enfin, coloration par application au pinceau de poudres et de porcelaine. Un autre aspect du travail du prothésiste est la réparation ou la modification des appareils : ajustage des crochets de fixation, remplacement d’une dent, soudure de parties métalliques, etc. L’utilisation de l’outil informatique pour la conception des prothèses et l’évolution incessante des matériaux utilisés, obligent les prothésistes à se recycler en permanence.

Description du métier : Les prothésistes dentaires exercent le plus souvent dans des laboratoires indépendants, parfois dans un hôpital, ou dans les cabinets de chirurgiens-dentistes, ou de stomatologues possédant un laboratoire de prothèses...

Le prothésiste travaille le plus souvent assis. Il manipule des matériaux et matières toxiques et des empreintes porteuses de germes. L’air du laboratoire peut être pollué par les émanations des produits chauffés, et les poussières provenant de l’usinage des prothèses. Il doit veiller à respecter des règles d’hygiène et des consignes de sécurité, ainsi que des normes de fabrication.

Compétences :

Le prothésiste dentaire se doit d’être exigeant dans l’exécution de la prothèse. Le résultat des soins dispensés par le chirurgien-dentiste en dépend. Les gestes professionnels sont d’une grande précision : les pièces sont petites et l’ajustement ne supporte aucune imperfection car il s’agit de pièces uniques. Une grande dextérité et des qualités d’attention s’avèrent indispensables au prothésiste. La sélection et l’adaptation des teintes, l’appréciation des reliefs de la prothèse nécessitent une bonne acuité visuelle et des dispositions esthétiques.